Accueil

«L’arriéré judiciaire sera rattrapé»: optimiste

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

C’est écrit au futur simple dans l’accord de gouvernement : « L’arriéré judiciaire sera rattrapé ». Pour y parvenir, l’exécutif mise sur « l’informatisation, des procédures plus efficaces et le fait de promouvoir des modes alternatifs de résolution des litiges ».

La promesse paraît bien optimiste, même si elle est louable. Lors de sa dernière mercuriale de rentrée, le procureur général de Bruxelles, Johan Delmulle, pointait toujours un nombre plus important de dossiers entrants que de dossiers jugés définitivement. Concrètement, pour les justiciables cela signifie attendre des mois voire des années avant d’avoir une date de jugement ou de procès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs