Accueil Belgique Politique

La chute des dix dominos qui ont tracé le chemin vers la Vivaldi

Treize missions et beaucoup d’échecs avant d’aboutir à ce gouvernement quatre couleurs. Pourtant, chaque tentative a contribué à la réussite finale. En faisant tomber un domino, qui en entraînait un autre, puis un autre. Traçant la voie vers la Vivaldi.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

Treize missions royales ou autoproclamées depuis les élections du 26 mai 2019. Et dix échecs. Seules les trois dernières ont permis d’aboutir vraiment : celle d’Egbert Lachaert (Open VLD) seul, puis celle menée avec Conner Rousseau (SP.A), et celle des co-formateurs Paul Magnette (PS) et Alexander De Croo (Open VLD). Et pourtant, chaque tentative a contribué au succès final. Même à travers les ratés successifs. Car chaque mission a permis de débloquer un verrou, d’évacuer un tabou, de fermer une porte ou d’ouvrir le champ des possibles. Donc de faire tomber un domino, permettant d’en entraîner un autre, puis un autre. Et d’ainsi baliser le chemin vers une solution.

Dix dominos ont ainsi chuté avant que ne se dessine la Vivaldi.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs