La grosse boulette de Bouchez: Denis Ducarme, ministre durant deux heures

Gros émoi ce jeudi matin dans les milieux gouvernementaux et parlementaires de Wallonie. On y a appris que Georges-Louis Bouchez, président du MR, avait décidé de remplacer la ministre Valérie De Bue par l’ex-ministre fédéral Denis Ducarme au sein de l’exécutif régional.

Or il a vite sauté aux yeux de tous les spécialistes que cette décision violait la législation wallonne. En avril 2019 en effet, le parlement a voté un décret qui impose une parité deux tiers-un tiers au sein du gouvernement. La décision avait d’ailleurs été prise à l’unanimité.

Depuis septembre 2019, le gouvernement d’Elio Di Rupo compte huit membres, dont trois femmes. Un tiers de 8 ministres, cela fait 2,6 ministres, ce qui impose donc d’arrondir à l’unité supérieure. Avec trois postes, on était donc dans le bon. Mais De Bue « out » et Ducarme « in », le compte n’y était évidemment plus, ce 1er octobre.

La bourde libérale a provoqué une grosse colère parmi les libéraux wallons et un incident majeur au sein de la majorité PS-MR-Ecolo : les deux partenaires du MR n’étaient absolument pas disposés à faire fi des exigences légales en la matière.

La procédure d’élection des nouveaux ministres doit avoir lieu vendredi matin devant le parlement : le MR disposait donc de moins de 24 heures pour retomber sur ses pattes.

Les téléphones ont chauffé jeudi matin entre les cabinets ministériels wallons et le siège du MR : l’éviction de Valérie De Bue, que le parti obligeait à démissionner et qui obtenait la présidence du groupe MR au parlement de la Fédération, avait surpris tout le monde, la Nivelloise en premier lieu.

Le commentaire le plus entendu dans les rangs bleus : « C’est de l’amateurisme. » Et parmi les partenaires de majorité : « C’est du grand n’importe quoi dans le chef du président du MR ! »

Finalement, Denis Ducarme n’aura été ministre wallon que deux petites heures. La solution trouvée du côté de l’avenue de la Toison d’Or ? Valérie De Bue restera finalement ministre wallonne de la Fonction publique, du Patrimoine et du Tourisme. Denis Ducarme devrait quant à lui devenir chef du groupe MR à la Chambre au détriment de Benoît Piedboeuf. A confirmer toutefois.

Sur le même sujet
PolitiqueÉlio Di Rupo
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous