Accueil Société

Léa chante l’espoir après les attentats de Bruxelles

A 12 ans, elle entonne un hymne à l’espoir et à l’amitié sur le web. Sa chanson commence à faire le tour de la toile.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Léa, une jeune waterlootoise de 12 ans veut « garder l’espoir » après les attentats qui ont touché Bruxelles. Sa chanson « Il nous reste l’espoir » s’envole sur les réseaux sociaux. Ce lundi, elle comptabilisait près de 25.000 vues.

A la suite de attentats de Bruxelles, de nombreuses personnes se sont rassemblées dans différents lieux de la capitale et d’ailleurs pour témoigner de leur soutien. D’autres utilisent le rôle thérapeutique de la musique pour faire passer un message d’espoir. C’est le cas de Léa Garcia, une jeune waterlootoise de 12 ans, qui a composé une chanson au lendemain des attentats. Sa vidéo a déjà été visionnée près de 25.000 fois. « Il ne faut pas qu’on reste chez nous, on doit montrer aux terroristes qui on est, il faut continuer à vivre », explique Léa.

Voir la vidéo sur mobile.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs