Proximus prend à son tour en charge l'eSim

L'eSIM est une petite puce directement intégrée dans l'appareil. Une fois activée, elle fonctionne comme une carte SIM classique, à la différence qu'elle ne permet pas de stocker des contacts. Il n'est plus nécessaire d'introduire un code pin pour la déverrouiller et elle peut contenir plusieurs numéros de téléphone distincts. Un seul peut cependant être actif à la fois.

Parmi ses avantages, cette technologie permet d'avoir plusieurs numéros sur un seul appareil, avec par exemple un numéro personnel et un autre professionnel (dont l'un est effectivement lié à une carte SIM physique). Elle permet aux personnes qui voyagent souvent et aux expatriés de conserver leur numéro belge et de surfer en utilisant une carte SIM locale. Ou inversement pour les touristes, qui pourront opter pour l'eSIM lorsqu'ils séjournent en Belgique.

Orange avait été le premier opérateur à la prendre en charge en février dernier.

L'eSIM permettra au fur et à mesure de sa disponibilité de rationaliser les processus logistiques et de réduire considérablement les déchets plastiques et l'empreinte environnementale, espère Proximus. Aujourd'hui, une grande quantité de cartes physiques est en effet encore envoyée chez celui-ci grâce à une logistique importante.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous