Denis Ducarme reste député après la bourde de Georges-Louis Bouchez: «Ce n’est pas facile à vivre»

Denis Ducarme reste député après la bourde de Georges-Louis Bouchez: «Ce n’est pas facile à vivre»

Ce jeudi matin Georges-Louis Bouchez, président du MR, avait décidé de remplacer la ministre wallonne Valérie De Bue par l’ex-ministre fédéral Denis Ducarme au sein de l’exécutif régional.

Une « boulette » du président libéral puisque cette décision violait la législation wallonne  : un décret impose depuis avril 2019 une parité deux tiers-un tiers au sein du gouvernement. Le MR est finalement retombé sur ses pattes, en désignant Denis Ducarme chef de groupe à la Chambre, et en laissant finalement Valérie De Bue ministre de la Fonction publique, du Patrimoine et du Tourisme.

Interrogé par la RTBF, Denis Ducarme a expliqué qu’il avait été satisfait d’apprendre que son « président avait décidé de l’envoyer vers d’autres combats que le combat fédéral. Mais il y a des dispositions légales qu’on ne contourne pas, la parité c’est extrêmement important ».

« Nous sommes des gens de bonne volonté. Ma relation avec Georges-Louis Bouchez est une relation de travail, de confiance. On trouvera des solutions afin que le Mouvement réformateur soit déployé de manière à être le plus fort et le plus efficace possible ».

Le député a affirmé ne ressentir aucune amertume ni colère. « Ce genre de chose n’est pas facile à vivre, je vous le dis franchement, je ne vois pas pourquoi je le cacherais. Ce sont les aléas de la politique, c’est comme cela. Il y a des situations bien plus difficiles à vivre pour les citoyens que celle-là. »

« Je n’en veux à personne à partir du moment où on trouve des solutions. Et je sais qu’on trouvera des solutions. »

Sur le même sujet
PolitiqueMR
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous