Des magasins Wibra fermés en raison d'un mouvement de grève

Wibra Belgique est fortement déficitaire. Fin juillet, la société a introduit une demande de réorganisation judiciaire. La chaîne souhaite redémarrer avec 36 des 81 magasins, le siège social de Tamise (Flandre orientale) et 183 des 439 employés actuels. Le tribunal de l'entreprise devrait se prononcer le 5 octobre.

Syndicats et direction se sont à nouveau réunis jeudi pour discuter de la situation. Dans la perspective de ces consultations, des actions syndicales ont eu lieu et certains magasins ont également fermé leurs portes, notamment à Anvers et à Bruxelles. "Les gens sont fatigués de cette incertitude", explique le syndicaliste du BBTK Bart Leybaert.

La direction s'est engagée à garantir le même salaire et les mêmes conditions de travail pour le personnel effectuant la transition. Les syndicats s'inquiètent cependant de la faillite des magasins qui ne sont pas inclus dans le plan, et des conséquences pour les salariés avec beaucoup d'ancienneté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous