Steeven Willems revient sur la défaite du Sporting de Charleroi: «Nos larmes ont coulé après le match»

«  Je ne vais pas vous le cacher : les larmes ont coulé quand j’ai regagné le vestiaire, et je n’étais pas le seul dans l’équipe. Malheureusement, on n’est pas entré dans cette partie comme on l’aurait souhaité. On a laissé trop de liberté à notre adversaire et on a été trop gentil dans les duels. Pourtant, on savait que c’est justement sur ce point qu’on devait exceller pour dominer cette équipe de Poznan qui, on le savait, est dotée de bonnes qualités techniques, joue pas mal au ballon et crée beaucoup de mouvements. »

La bonne réaction qu’ont eue les Zèbres en seconde période et surtout les occasions créées laissaient quant à elles quelques regrets. « On a réduit la marque avant de tout tenter pour égaliser. Et on a eu les occasions pour le faire. Mais à ce niveau-là, l’efficacité se paie cash. On le voit quand on regarde un match de très haut niveau à la télévision. C’est là qu’on se dit qu’il nous faut encore améliorer ce point pour aspirer à quelque chose de plus grand. Et d’un autre côté, on savait qu’il y avait quelque chose de grand à faire… et on aurait pu le faire. Mais le facteur chance n’était pas avec nous, beaucoup de faits de jeu tournant en notre défaveur. »

Mais le défenseur le concède, l’enjeu que représentait cette partie a lui aussi eu un impact sur les joueurs au moment d’entamer la rencontre. « Il est possible qu’on se soit mis cette petite pression en se disant qu’il s’agissait pour nous d’un moment clé de notre petite carrière, et il se peut que cela ait fait la différence à un moment donné. »

Légèrement blessé

C’est pourtant quand les Zèbres commençaient à avoir un peu plus la mainmise sur le ballon que les Polonais ont pris l’avantage, avant de doubler la mise. « C’est rageant parce que cela vient de deux frappes lointaines, la première étant déviée par… mon visage. Je sentais que le joueur allait frapper dans cette zone, je les ai toutes sorties depuis l’entame de la saison et quand il ne faut vraiment pas que ça passe, c’est le cas… », regrettait-il.

Sorti quelque peu blessé, Steeven Willems espère être à 100 % pour le choc wallon face au Standard, qui lui tient à cœur.

« J’ai eu une petite alerte en première mi-temps au niveau de l’ischio-jambier et cela s’est un peu aggravé en seconde. Mais je pense que ça devrait aller pour dimanche. Demain (NDLR : ce vendredi), on devra tous repartir avec la tête haute, peut-être pas avec le sourire, et ne plus penser qu’à ce match face au Standard, qui est important pour nous mais aussi pour nos supporters. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous