La hausse des immatriculations des véhicules d'occasion se poursuit en septembre

Celle-ci explique cette progression qui intervient après des mois de mars, avril et mai catastrophiques, au fait que "certains consommateurs ont décidé d'acquérir une occasion plutôt qu'un véhicule neuf et qu'ils effectuent les déplacements domicile-lieu de travail dans la sécurité de la bulle d'une voiture (d'occasion) plutôt qu'en transports en commun".

Dans le même temps, le marché du véhicule neuf se redresse et enregistre sa première hausse (+2,4%) depuis janvier. Traxio l'explique par la livraison et l'immatriculation de véhicules commandés plus tôt cette année ainsi que par des actions récentes sur les véhicules de stock disponibles sur-le-champ.

La fédération du secteur automobile et des secteurs connexes table sur une baisse de 20% du nombre d'immatriculations de véhicules neufs cette année et sur un recul de 5% pour le marché de l'occasion.

Les motos signent une belle performance sur les deux marchés avec des progressions de 24 (neuf) et de 30% (occasion). "La saison de la moto touche à sa fin et nous nous attendons à ce que le secteur de la moto clôture l'année sur un statu quo des ventes neuves et un léger bénéfice (+5%) pour les occasions."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous