Accueil Sports Cyclisme

Un commissaire UCI après l’accident d’Antoine Demoitié: «Personne ne prend le départ d’un Gand-Wevelgem l’esprit serein»

Jean-Pierre Coppenolle, commissaire sur l’épreuve féminine de Gand-Wevelgem, rappelle le rôle important que les directeurs sportifs jouent dans le bon déroulement d’une course.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Après l’accident qui a coûté la vie à Antoine Demoitié lors de Gand-Wevelgem, c’est tout le peloton cycliste qui reste sous le choc. Dans le concert de réaction en hommage au coureur wallon, beaucoup s’insurgent du comportement parfois dangereux des véhicules censés suivre les coureurs lors des différents rendez-vous du calendrier cycliste.

Malgré tout, un homme a tenu à prendre le contre-pied de l’avis général. Jean-Pierre Coppenolle, commissaire UCI, s’est confié à la RTBF et a précisé que le nombre de véhicules suiveurs a considérablement augmenté ces dernières années. Avec les risques évidents que cela engendre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs