Accueil Société

Emmanuel André et Marius Gilbert au «Soir»: «Le politique nous a laissés tomber»

Emmanuel André et Marius Gilbert reviennent sur le marathon qu’ils ont vécu ces six derniers mois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Emmanuel André et Marius Gilbert. À notre gauche, le microbiologiste de la KUL, sosie non officiel du « El Profesor » de la série de Netflix « La Casa de Papel ». Un mètre cinquante à droite, un épidémiologiste de l’ULB qui a su conquérir le cœur de la ménagère de plus de 50 ans, accrochée à sa télévision comme une bouée en temps de pandémie. Deux citoyens propulsés au rang de superstars médiatiques, un statut pas forcément facile à assumer. Dernière preuve en date, le départ de Marius Gilbert du Celeval, cet organe chargé de produire des rapports sur « le monde d’après » à destination des décideurs politiques qui composent le Conseil national de sécurité (CNS).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

48 Commentaires

  • Posté par Chevalier , lundi 5 octobre 2020, 13:28

    je suis convaincu de l'excellence du travail fait par ces 2 experts et c'est leur droit de s'exprimer. Ce qui est compliqué dans cette crise, c'est que ceux qui font circuler le virus (en gros les plus jeune qui ont une vie sociale intense) n'en sont pas les victimes (les plus âgés) Mobiliser les jeunes parce que le virus circule chez les plus de 90 ans comme il est dit dans un article de ce même journal, c'est quand même compliqué.

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 5 octobre 2020, 8:48

    Etonnant de régler ses différents dans la presse.

  • Posté par Bauduin Dominique, dimanche 4 octobre 2020, 21:31

    Les experts virologues ne devraient pas faire de la politique en utilisant la presse pour essayer de forcer le gouvernement à prendre leurs décisions. La Presse continue à supporter cette approche de ces virologues politisés en publiant leurs photos et leurs avis régulièrement... Leur parti politique est déjà connu, c'est le PTB... l'extrême gauche déguisée en scientifiques... Les vrais scientifiques travaillent autrement, discrètement et efficacement. On les retrouve au Celeval, dans les hôpitaux et sur le terrain.. Enfin des décisions équilibrées sont prises!

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 4 octobre 2020, 23:49

    Quelles sont les qualifications qui vous permettent de décréter quels sont les "vrais scientifiques" et les autres ? Selon vous, en quoi les avis des experts sont-ils influencés par leur supposée appartenance politique ? Pour qui roulez-vous vous-même ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 4 octobre 2020, 7:46

    Je suis chaque fois étonnée de l'agressivité exprimée contre des experts qui font leur travail au mieux. Besoin de se défouler ? Jalousie à l'égard des personnes médiatisées de la part de ceux qui voudraient aussi avoir leur "heure de gloire" ? Etonnement aussi : l'importance donnée à l'accord du participe passé employé avec avoir et suivi d'un infinitif : une des règles les plus absconses de notre grammaire qu'il serait monstrueux (sic) de ne pas connaître ! Enfantillage de "bon élève".

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs