La 103e édition Tour d’Italie s’élance ce samedi de Sicile

La 103e édition Tour d’Italie s’élance ce samedi de Sicile
Photo News

Le 103e Tour d’Italie cycliste s’élance ce samedi de Monreale, en Sicile, et se terminera le 25 octobre à Milan. Le Giro devait avoir lieu au printemps, comme de tradition, avec un départ à Budapest, mais a été reporté au mois d’octobre à cause de la pandémie de coronavirus qui a bouleversé les calendriers sportifs.

Tenant du titre, l’Equatorien Richard Carapaz ne sera pas de la partie. La formation Ineos Grenadiers a changé ses plans, alignant Carapaz sur le Tour de France et le Britannique Geraint Thomas sur le Giro.

Avec trois étapes contre la montre (dont la première et la dernière), pour un total de 65 kilomètres, Thomas, fait figure de favori. Vincenzo Nibali, double vainqueur du Giro et seul ancien lauréat au départ, sera également l’un des principaux candidats à la victoire, tout comme le Danois Jakob Fuglsang, le Néerlandais Steven Kruijswik et le Britannique Simon Yates.

Miguel Angel Lopez, vainqueur d’étape au Tour, Rafal Majka, Ilnur Zakarin et Wilco Kelderman pointent au rang des outsiders.

Seuls six Belges seront au départ : Iljo Keisse, Pieter Serry (Deceuninck-Quick Step), Victor Campenaerts (NTT) ainsi que Thomas De Gendt, Harm Vanhoucke et Sander Armée (Lotto Soudal). Comme souvent, c’est Thomas De Gendt qui semble avoir les meilleures chances de remporter une étape. Troisième du Giro 2012, il a déjà prouvé qu’il était capable de briller tant en montagne que dans les étapes de transition, souvent en ponctuant une échappée au long cours. Campenaerts, détenteur du record de l’heure, aura lui l’occasion de briller dans les trois chronos.

Le Giro, comme le reste du monde sportif, a été chamboulé cette année par la pandémie de coronavirus. La ’Corsa Rosa’ devait débuter à Budapest au printemps mais la capitale hongroise a été remplacée par un séjour en Sicile pour les quatre premières journées, dont une arrivée sur les pentes de l’Etna lors de la 3e étape.

Les sprinteurs, avec pour la première fois le Slovaque Peter Sagan au départ mais aussi le Colombien Fernando Gaviria ou encore l’Italien Elia Viviani et le champion de France Arnaud Démare, auront l’occasion de briller.

Mais c’est assurément les étapes de montagne qui vaudront le détour avec des passages, si la météo le permet, au sommet du Stelvio (2758 m) et de l’Agnello (2745 m).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous