Accueil Société

«Des opérateurs publics nous ont demandé de mentir sur la situation à Bruxelles»

Le président du Beci, la chambre des commerces et de l’industrie de Bruxelles, Olivier Willocx, appelle à la solidarité et à la retenue en matière de communication sur la situation à Bruxelles. Et regrette l’absence d’un vrai débat. Tout comme les tentatives de manipulation des chiffres. Entretien.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

Au-delà d’un impact chiffré trop prématuré, quelles sont les mesures que vous préconisez pour que Bruxelles « tienne le coup » ?

Nous nous sommes mis d’accord avec la FEB, notamment, pour ne pas jouer la carte des lamentations. Il était impératif que la vie reprenne directement. De ne rien paralyser. Le repli sur soi est la pire des attitudes à adopter pour notre pays. Bizarrement, la situation actuelle n’est pas comparable au lockdown de novembre. Il s’agissait d’une menace. Nous venons de subir un choc terrible. Bizarrement aussi, il est plus facile de se remettre d’un choc que d’une menace.

Malgré cette volonté de retour à la normale, l’économie bruxelloise semble paralysée…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs