Tour d’Italie: Sagan et Ganna défilent à plus de 100km/h, Dennis a dû «presque s’arrêter» à cause du vent (vidéo)

Rohan Dennis
Rohan Dennis - Photo News

L’Australien, pestant contre le vent, a fini à 48 secondes de son équipier l’Italien Filippo Ganna, vainqueur du jour et premier maillot rose.

«Sur la petite montée (à la cathédrale de Monreale, au début de l’étape, ndlr), cela allait encore, dans la descente ensuite aussi, mais dans la longue ligne droite (de 7km), c’était infaisable avec le vent», a ragé Rohan Dennis, manquant de tomber à deux reprises et devant corriger sa trajectoire. «Le vent s’est pris dans mon vélo plusieurs fois et je devais presque m’arrêter pour rester droit. J’ai encore roulé dur, mais je n’ai plus pris de risques, je suis venu pour 21 étapes, pas pour une seule. Je sais que les conditions sont les mêmes pour tout le monde, un quart des coureurs était déjà partis, cela n’aurait pas été honnête de neutraliser l’étape. Et je suis sûr que le résultat aurait été le même sans vent.»

Peter Sagan soulignait de façon plus amusée l’influence du vent. «Cela a été vite», a lâché le Slovaque de Bora-hansgrohe. «Le vent soufflait beaucoup plus fort que lors de la reconnaissance le matin. Du coup, ça s’est passé un peu autrement que je ne l’imaginais. J’ai fait de mon mieux dans la montée, mais après je n’ai pris aucun risque. C’était assez dangereux avec le vent.»

Peter Sagan, 106e à 1:50. samedi, a tout de même été chronométré à 101 km/h dans la descente. Le vainqueur du jour, Filippo Ganna est passé lui à 106 km/h.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous