Anderlecht: le feu follet Tau veut raviver la flamme face à Bruges

Il n’a pas su se faire une place au soleil.
Il n’a pas su se faire une place au soleil. - Photo News

Aussi étonnant que cela puisse paraître avant leur affrontement ce dimanche (13h30), seules deux unités séparent aujourd’hui Bruges et Anderlecht. Généralement impérial dans son stade Jan Breydel, le Club y a entamé la saison par deux défaites sans public, face à Charleroi puis au Beerschot et à chaque fois par le plus petit écart, ce qui explique qu’aujourd’hui, il ne domine pas (encore ?) le championnat comme la saison dernière. Mais depuis ces deux couacs, Bruges a retrouvé de l’allant, écrasant ses adversaires tel un rouleau compresseur qu’il espère encore être lors du « Topper ».

Pour contrer l’armada brugeoise et s’éviter un 6e revers consécutif face au rival flandrien, toutes compétitions confondues, Anderlecht aura bien besoin du grain de folie de ses joueurs vivaces et/ou créatifs, Jérémy Doku en tête. Dans cette catégorie, on retrouve désormais Percy Tau, qui a laissé entrevoir de belles choses depuis son arrivée dans la capitale et qui semble bénéficier d’une confiance quasiment sans bornes de Vincent Kompany. Buteur lors de son premier match – victorieux – à Anderlecht face à Saint-Trond, le Sud-Africain avait remis le couvert deux semaines plus tard à Ostende, offrant le point du partage à son équipe, qui avait pourtant été menée de deux buts.

Prêté par Brighton, où il ne pouvait de toute façon toujours pas évoluer pour de sombres raisons de permis de travail, Percy Tau va donc retrouver ce stade Jan Breydel où, la saison dernière, il n’avait pu briller que par intermittence, sans jamais conquérir le cœur des supporters.

Éviter un 6e revers consécutif

Après une saison de feu à l’Union, où il avait été élu meilleur joueur de la D1B, le Sud-Africain de 26 ans y avait débarqué avec une confiance poussée à son paroxysme, bien décidé à tout exploser sur son passage. D’entrée de jeu, il avait inscrit deux buts lors de ses deux premières rencontres de championnat. Étonnamment, il avait réussi cet exploit face à Saint-Trond et Ostende, ses deux victimes préférées, et avait ensuite séduit lors d’un premier déplacement en Ligue des champions au Real Madrid, où sa vitesse dans les espaces avait fait mal aux Espagnols. Mais petit à petit, le feu follet sud-africain s’était éteint, cumulant à peine 18 (bouts de) matchs et n’inscrivant plus qu’un seul but en championnat (contre Malines), un autre en Coupe de Belgique (face aux Francs Borains) mais aucun dans les grands matchs, ni en Ligue des champions puis en Europa League. Effacé dans un contexte plus concurrentiel où il n’a pas su se faire une place au soleil, Percy Tau aura en tout cas à cœur de montrer son plus beau visage, ce dimanche après-midi.

Doku : seconde offre refusée

En marge du match, on a également appris que Rennes avait fait une deuxième offre pour Doku ce samedi, qui a également été refusée par Anderlecht. Mais les négociations se poursuivent, le club français n’abandonnant pas. Wouter Vandenhaute, le président des Mauves, est sur place.

Recalé aux tests physiques à Dijon, Landry Dimata restera finalement au Sporting alors que le défenseur americano-polonais Matthew Miazga a été prêté pour une saison par Chelsea.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par GUILLAUME RAEDTS

    Europa League

    Toby Alderweireld, Anvers dans la peau

  • Photo News

    Par Eric Clovio

    Ligue des Champions

    Ligue des champions: Ansu Fati, pour percer les ténèbres du Barça

  • Photonews

    Par Vincent Joséphy

    Ligue des Champions

    Ligue des champions: une opportunité en or pour Bruges

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous