Tensions au MR: «Il y aura des décapitations d’ici la fin du week-end»

La tension ne semblait pas retomber samedi parmi plusieurs élus MR, très remontés contre leur président Georges-Louis Bouchez depuis l’annonce jeudi du casting ministériel réformateur. Certains députés fédéraux l’ont indiqué face caméra, laissant penser à un regain de tensions. « Il y aura des décapitations d’ici la fin du week-end », glisse une source bien informée. Si les téléphones ont bien chauffé toute la journée, il a été impossible d’obtenir une confirmation de la tenue d’une éventuelle réunion.

Samedi en marge de la séance plénière de la Chambre délocalisée au Parlement européen, plusieurs députés ont fait état face caméra de leur désapprobation. « Il y a eu un manque de considération et de respect de certains mandataires », a pointé le président de la fédération de Liège Daniel Bacquelaine sur la RTBF. « Une gestion autocratique du parti n’est pas possible. Il faut remettre le parti en ordre de marche. »

« Parfois il agit plus vite qu’il ne réfléchit, c’est un peu l’apanage de la jeunesse », a souligné le chef de groupe à la Chambre Benoît Piedboeuf. « Est-ce que c’est un problème définitif ou pas ? On va en discuter », a-t-il confié à RTL-TVi.

En coulisses, les discussions vont bon train à propos du sort du président du parti Georges-Louis Bouchez. Des scénarios visant son éviction circulent en interne, nous a-t-on également confirmé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous