Standard: le casse-tête de Philippe Montanier pour défier Charleroi

Jackson Muleka.
Jackson Muleka. - Photo News

Amateur de la tournante, Philippe Montanier va devoir se muer en passionné de puzzles suite aux défections de dernière minute. Petit tour d’horizon…

1. Sans Laifis, sur le départ

Touché à la tête en Europa League, le défenseur chypriote n’est pas dans le groupe. Un besoin de repos est annoncé mais cela sonne comme une explication diplomatique. C’est un secret de polichinelle, la vraie raison de sa défection se situe dans les velléités de départ de l’élégant élément. Second plus ancien dans le groupe après Collins Fai, il va laisser un immense vide qui sera normalement comblé par la signature d’Andreas Hanche-Olsen, en direct de Stabaek.

En attendant, c’est Noë Dussenne qui prendra place aux côtés de Zinho Vanheusden, avec la périlleuse mission de rendre muet un Kaveh Rezaei chirurgical depuis l’ouverture du championnat.

2. Pas de risque avec Bastien et Lestienne

Un temps évoqué par le staff, secrètement espéré par le public rouche, le retour des deux cadres ne s’opérera pas au Pays Noir. La sagesse a donc pris le dessus sur l’envie de surprendre. La ligne médiane devrait donc être composée de Bope Bokadi, de la révélation Nicolas Raskin et de Gojko Cimirot, dont ce choc pourrait être le dernier avec la vareuse liégeoise sur les épaules. Comme pour le duel important face à Fehervar, Aleksandar Boljevic n’est pas du voyage, prié de se trouver un nouvel acquéreur dans les ultimes heures d’un marché des transferts d’une longueur épouvantable pour les nerfs de tous les amateurs de football.

3. Felipe Avenatti sur la touche

Reste le secteur offensif, celui qui devra trouver la faille dans la défense quasi imperméable de Karim Belhocine. D’ores et déjà amputée d’Obbi Oulare, touché au pied, la division se voit également contrainte d’œuvrer sans les services de Felipe Avenatti, lui aussi blessé. Duje Cop, poussé vers la sortie, est bel et bien repris, tout comme Abdoul Fessal Tapsoba. C’est toutefois Jackson Muleka qui sera la pointe de l’échiquier imaginé par Philippe Montanier. À charge pour le Congolais de faire parler sa vitesse et de surfer sur la première rose de sa carrière belge contre Zulte Waregem. Avec tous ces ajustements, le Standard ne sera pas favori sur le terrain de l’autoritaire leader de notre compétition. Un statut que les Liégeois adorent, au même titre que leur mentor. Un onze de base déroutant pour un résultat détonnant ? La réponse sur le coup de vingt heures…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous