Accueil Belgique Politique

Paul Magnette au «Soir»: «Moi, Premier ministre, c’était la goutte qui faisait déborder le vase»

Pensions, impôt sur la fortune, secret bancaire… Le président du PS recadre l’accord Vivaldi. Dit pourquoi il n’est pas au Seize. « On a toujours une pointe de regret »…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Paul Magnette récupère doucement d’une négociation infinie : « On dormait maximum trois heures par nuit. C’est plus calme maintenant. Il faut quand même composer les cabinets, à peu près 200 personnes pour ce qui nous concerne, ce n’est pas rien ». Et puis, il faut expliquer, préciser, recadrer l’accord de gouvernement.

Voici.

L’accord est fort de 84 pages, mais il y a des zones d’ombre. Prenez le relèvement des pensions pour les carrières complètes : c’est du net, du brut ? On entend de tout.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Bernard Jean-pierre, dimanche 4 octobre 2020, 18:30

    Taxer le capital, c'est une bonne idée. Il va "foutre le camp" et investir ailleurs ! Adieu la création d'emploi ! ..... mais ce sont peut-être les syndicats qui vont investir dans le capital à risque , et créer de l'emploi !! Voilà la bonne nouvelle, au moins ils sauront ce qu'ils font de leur matelas ! STOP ! Ca c'est de la démagogie ! On peut le penser, mais pas le dire ! Et surtout pas l'écrire, comme la personnalité juridique des syndicats et la publication (pour consultation du citoyen) de leurs comptes annuels ! Il faut être "politiquement correct". POINT

  • Posté par Tielemans Roger, dimanche 4 octobre 2020, 13:12

    tandis que Magnette ne serait qu'un VRAI CON ! N'oublions pas qu'un jour proche il a ANNONCE qu'il n'est pas Premier suite à un VERITABLE TIRAGE AU SORT?

  • Posté par jourdain Claude, dimanche 4 octobre 2020, 12:03

    Laissons à ce gouvernement le bénéfice du doute et pour plus de 100 jours ! J'imagine que M.M. Michel aura l'élégance de prendre le large et de se faire remplacer. Il reste l'énorme erreur de casting avec la présence de l'is.lamo-gauchiste, Mme. Z. Khattabi. Enfin, ils nous ont quand même épargné la présence d'un M. Laaouej , M. Ben Achour ou consort.

  • Posté par Martin D., dimanche 4 octobre 2020, 10:19

    Aujourd'hui le rapport de force entre le capital et le travail est très loin d'être favorable au travail. Monsieur Magnette rêve d'un monde meilleur pour les travailleurs mais il ne dispose pas de la force de négociation nécessaire pour passer à la réalisation de ses rêves de docteur en science politique. Le capital en mouvement au-dessus des frontières nationales est devenu insaisissable, c'est la réalité. Quant au travail, il est de plus en plus coincé à l'intérieur des frontières nationales là où il peut être contrôlé et ponctionné le plus possible.

  • Posté par CHANTRY Christian, dimanche 4 octobre 2020, 8:18

    Il me semble que Paul fait un peu trop parler de lui dans "le Soir". Il aime ça ! Non peut-être ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs