Tour d’Italie: Diego Ulissi remporte la 2e étape devant Peter Sagan

Belga
Belga

Diego Ulissi (EAU-Team Emirates) a remporté la 2e étape du Tour d’Italie cycliste (WorldTour) entre Alcamo et Agrigento en Sicile, sur 149 kilomètres. Au sommet d’une dernière côte à moins de 4 kilomètres de l’arrivée, l’Italien, 31 ans, a privé le Slovaque Peter Sagan (Bora-hansgrohe) d’une victoire qui lui tendait les bras.

Le Danois Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step), 3e, complète le podium. L’Australien Michael Matthews a pris la quatrième place, en tête du peloton, à 5 secondes, au terme des 149 kilomètres de cette deuxième journée sicilienne, par une chaleur estivale.

L’Italien Filippo Gana (Ineos Grenadiers), vainqueur la veille du contre-la-montre d’ouverture à Palerme, conserve son maillot rose de leader au classement général.

Une échappée de cinq coureurs lancée peu après le départ d’Alcamo, avec notamment Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a été reprise à l’entrée des dix derniers kilomètres, avant le passage au pied des temples antiques qui font la réputation d’Agrigente.

Deux coureurs ont animé l’étape, le Luxembourgeois Ben Gastauer (AG2R-La Mondiale) et l’Italien Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec). Les deux hommes ont été repris un peu avant la difficulté du jour, l’ascension de l’Agrigento (3,7km à 5.2 %). Les puncheurs se sont livrés bataille dans le dernier kilomètre.

Vainqueur de deux étapes et du classement final du Tour du Luxembourg, Ulissi en a profité pour décrocher la 37e victoire de sa carrière et une 7e succès d’étape au Tour d’Italie.

« Tout s’est passé comme on l’avait dit le matin, au briefing », s’est félicité l’Italien en remerciant ses coéquipiers, notamment l’Italien Valerio Conti, qui a durci le rythme à 2 kilomètres de l’arrivée.

Au lendemain de l’abandon du Colombien Miguel Angel Lopez, le Danois Jakob Fuglsang, l’un des candidats au podium, a perdu un autre lieutenant pour la montagne, le Russe Aleksandr Vlasov, en proie à des problèmes d’estomac.

Lundi, la 3e des 4 étapes siciliennes proposera au peloton l’ascension de l’Etna, volcan encore en activité, pour arriver à une altitude de 1793 mètres, au terme d’un parcours de 150 kilomètres.

Le tronçon relie Enna et le Piano Provenzana, avec pour finir une montée de 18,8 kilomètres (à 6,6 %), sur le versant nord, en partie inédit dans le Giro.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • EPA

    Par Sébastien Close

    Route

    Tour d’Espagne: l’inhabituelle disette d’Alejandro Valverde

  • Geoghegan Hart (à droite) appartient à Ineos, ce qui a fait la différence, selon Gérard Bulens.

    Par STÉPHANE THIRION

    Route

    Gérard Bulens: «Les statistiques d’Ineos parlent d’elles-mêmes»

  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous