Accueil Économie

Brussels Airport: «Cela prendra des mois pour revenir à la normale»

« Priorité absolue à la sécurité », dit Arnaud Feist, le CEO de Brussels Airport. Avec un objectif de 20 % de capacité à court terme si les tests grandeur nature, ce mardi, sont réussis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La course contre la montre se poursuit à l’aéroport de Bruxelles, dont la date de reprise des opérations a été plusieurs fois reportée à la suite des attentats. Le défi est, il est vrai, d’envergure. Après avoir dû laisser le champ libre aux services de secours puis aux enquêteurs, les autorités de Brussels Airport ont dû attendre les résultats des analyses techniques sur les dégâts subis par les infrastructures.

Ces opérations ayant été réalisées, c’est désormais à la préparation de la reprise des vols en tant que tels que se consacrent les équipes de l’aéroport, au départ des bâtiments qui n’ont pas été endommagés par les attentats. Un test grandeur nature, auquel participeront plusieurs centaines de personnes de la zone aéroportuaire, sera organisé ce mardi afin de vérifier si la nouvelle procédure d’enregistrement, provisoire et imaginée dans l’urgence, tient la route et répond aux impératifs de sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs