Accueil Société

Delphine de Saxe-Cobourg : «J’ai vécu une célébrité de la honte. A présent, je peux vraiment vivre»

Delphine Boël est devenue de Saxe-Cobourg le 1er octobre, par décision de Justice. « J’avais un fardeau sur les épaules et, pour la première fois depuis mes 17 ans, j’enlève ce fardeau et je retrouve de la légèreté », confie-t-elle en exclusivité au « Soir ». Mais par rapport à la famille royale, ajoute-t-elle, « je ne suis plus du tout en attente et je ne demande plus rien ».

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 13 min

Au bout de sept ans de combat judiciaire, Delphine désormais de Saxe-Cobourg accepte de se livrer. Sur son combat judiciaire. Sur sa vie jusque-là. Sur les blessures d’hier et les espoirs à venir. Entretien humain.

Vous avez tout gagné : la reconnaissance de la paternité, le nom de Saxe-Cobourg, le titre de princesse de Belgique pour vous et vos enfants, et même les frais de justice à la charge d’Albert II. Quand vous avez entamé cette procédure, vous croyiez pouvoir obtenir tout ça ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par Sinn-Leplat Claire, mardi 27 octobre 2020, 13:19

    D'accord avec Claude, quand on nous parle du risque de maltraitance d'enfant en cas de re confinement je trouve ce sujet déplacé. La petite dernière à retrouvé son papa, tant mieux maintenant de grâce qu'on arrête de nous bassiner avec leurs problèmes familiaux il y a beaucoup plus grave et plus urgent a traiter pour le moment

  • Posté par Deckers Björn, lundi 5 octobre 2020, 21:54

    Félicitations à Delphine. Son combat était évidemment personnel mais en portant le fer jusqu'au sommet de la pyramide, elle a porté un combat qui la dépasse et qui vaut désormais pour toutes et surtout, pour tous. Honte à Albert. On a longtemps cru que contrairement à son coincé de frère, il était léger. On le découvre surtout, inconséquent, pleutre et plus froid qu'un iceberg!

  • Posté par Guidé patrick, lundi 5 octobre 2020, 20:46

    la honte arrive seulement

  • Posté par Mourmaux Jean-François , lundi 5 octobre 2020, 17:05

    Tant que Paola sera là, Albert ne fera aucun geste.

  • Posté par Rebecca Vangansbeke, lundi 5 octobre 2020, 16:52

    Que de jugements dans les commentaires ! Personne ne peut être dans l'intime du coeur de cette femme pour connaître quelles ont été ses motivations profondes pour ce qu'elle a fait. En tout cas, moi je décèle dans ses yeux bien souvent une grande tristesse ! J'imagine que seuls les enfants non-reconnus par leurs parents ou l'un d'eux et traités de bâtards, ou comme des bâtards, peuvent comprendre son combat et ce qu'elle a vécu.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs