Karim Belhocine après la défaite de Charleroi face au Standard: «On ne va pas tout remettre en question»

Karim Belhocine après la défaite de Charleroi face au Standard: «On ne va pas tout remettre en question»

K

arim Belhocine, comment résumez-vous cette rencontre ?

Nous avons affronté un Standard qui a évolué avec un bloc bas et cinq joueurs derrière. Il fallait trouver des solutions, mais nous n’y sommes pas parvenus en première période. A la pause, nous avons opéré des ajustements, mais le Standard est parvenu à prendre l’avantage.

Avez-vous été surpris par l’animation de jeu de votre adversaire ?

Non, et je ne vais pas commenter sa manière de faire. Chacun joue comme il veut. Ils ont appliqué leur plan de jeu et quand on gagne, on dit que c’est le bon. Mais je n’oublie pas que, malgré cette défaite, nous sommes toujours en tête. Cela veut dire que nous avons fait du bon boulot avant, et peut-être un peu moins ce dimanche soir. Mais on va tout faire pour revenir, car je n’ai aucun reproche à faire à mon groupe sur son implication. Cela dit, je pense que peu de personnes auraient parié sur la première place du Sporting de Charleroi après huit journées.

Ce premier revers de la saison en championnat, trois jours après la défaite en Europa League, est-il à mettre sur le compte de la fatigue ?

Avant et pendant le match, je ne pense pas. En fin de rencontre, oui. Mais c’est logique. Cela dit, nous étions à égalité avec le Standard, qui avait également joué jeudi dernier. Certains analystes disent que la Coupe d’Europe coûte des points et c’est peut-être le cas. Mais ce n’est pas une excuse.

Comment les joueurs vivent-ils ce premier revers de la saison en championnat ?

Tout le monde est très déçu, surtout après nos prestations précédentes. Peut-être que certains remettent tout en question après un revers. De notre côté, même si c’était un match important pour le club, on va réfléchir et voir ce qu’on peut améliorer. On grandit en tant qu’équipe. Quand on voit qu’une formation comme le Standard vient ici avec cinq défenseurs, on se dit qu’on commence à imposer le respect.

Il reste une journée avant la fin du mercato. Qu’attendez-vous de ce lundi ?

Quand on dit qu’il y a de la fatigue, cela laisse entendre qu’on a besoin d’un noyau plus profond pour avoir un groupe plus fort et augmenter la concurrence, notamment dans des positions qui ne sont pas doublées. Comme on discute librement avec la direction, on est d’accord sur ce qu’il nous faudrait, en sachant que je suis très content des joueurs avec qui je travaille. Dois-je craindre un départ ? Dans un mercato, tout peut arriver, mais je ne pense pas que ce sera le cas.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10891760-037

    Par Sébastien Huzler

    Mouscron

    Excel Mouscron: les Hurlus sont sans vestiaire

  • Sta

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Le Standard se cherche toujours un leader en attaque

  • SOCCER JPL D10 KV KORTRIJK VS RSCA ANDERLECHT

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    D1A: facile vainqueur de Courtrai, Anderlecht s’est enfin rassuré

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous