Le réchauffement climatique soutient l'essor des vignerons flamands

La ministre veut encourager la production de vin flamand. La viticulture, tout comme dans le reste du pays, y est en plein essor. On produit plus de vin sur une plus grande surface et le nombre de viticulteurs augmente. Les prévisions montrent que la croissance se poursuivra dans le futur.

Un phénomène notamment lié au changement climatique, à cause ou grâce auquel davantage de cépages devraient prospérer. Une nouvelle réalité qui exige une coopération supplémentaire entre les producteurs. En outre, le secteur lancera des campagnes visant à mieux faire connaître les vins flamands au grand public en Belgique et à l'étranger.

Une subvention de projet de 60.000 euros sera accordée à l'ASBL Belgian Winegrowers, qui représente 85% des viticulteurs belges. Cet hiver, un symposium en ligne sera organisé en collaboration avec le secteur vinicole.

"Nous sommes convaincus que le secteur viticole flamand a un bel avenir", a confié la ministre Crevits à Zwijnaarde, près de Gand, où sont récoltés les derniers raisins de l'année sur le domaine de Waes. Dans les années à venir, elle demande au secteur de coopérer étroitement avec l'institut de recherche ILVO, qui soutient également d'autres secteurs agricoles dans les défis contemporains tels que la technologie durable ou l'influence du changement climatique sur les cultures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous