Accueil Belgique

Raoul Hedebouw: «Alexander De Croo? Je vois un gouvernement de droite, libéral»

Pension à 1500 euros ? Impôt sur le patrimoine ? Financement de la Sécu ? Chef de file PTB au Parlement, figure du parti, Raoul Hedebouw décode dans sa langue l’accord de gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Avec 12 sièges au Parlement fédéral, le groupe PTB-PVDA a une force de frappe dans l’opposition. Quel usage en faire ? Comment se démarquer de l’armada droitière flamande de la N-VA (24 sièges) et Vlaams Belang (18 sièges) ? Quel angle d’attaque la gauche radicale francophone adopte-t-elle par rapport au gouvernement De Croo ? Voyons…

La pension minimale à 1500 euros, c’est un acquis Vivaldi…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

40 Commentaires

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 6 octobre 2020, 21:16

    Raoul Hedebouw exagère lorsqu'il déclare que nous avons un gouvernement de droite, libéral, je pense qu'il est de mauvaise foi. Mais il a raison sur certains points décrits ci-dessus dont le leurre de la pension à 1500 € après 45 ans de travail. Je suis également d'accord avec certains commentaires expliquant qu'il ne veut rentrer dans un gouvernement qu'en étant majoritaire à plus de 50 %, qu'il refuse tous les compromis pour participer à un gouvernement. C'est le gros problème du PTB et il déçoit beaucoup de monde ayant voté pour lui. Ne connaissant pas exactement leur but dans cette politique, n'ayant pas lu leur manifeste, j'ose espérer qu'ils n'en sont pas restés en 1917 ou en 1940, dans ce communisme utopiste et dangereux. J'ose espérer qu'ils ont évolué vers l'Eurocommunisme, celui de Berlinguer et de Carillo (pas Marchais), celui qui s'est détaché du communisme de l'Urss en dénonçant ce régime de l’Union Soviétique, les goulags, la dictature et l'absence de libertés formelles . Dans les années 70 et 80, ces partis ont même fait partie de gouvernements et ont participé à la vie démocratique. Actuellement, nous avons Podemos en Espagne, Syriza en Grèce. Dans ceux-ci, Il n'y a rien du régime totalitaire criminel.

  • Posté par Chevalier , mardi 6 octobre 2020, 21:04

    Pourquoi donne-t-on tant d'espace médiatique à ce gars? Le gouvernement est à peine formé, et on interview Hedebouw avant même les partis du gouvernement. Il parle comme si tout le monde était de son avis et que je sache le PTB n'est pas majoritaire.

  • Posté par Fontesse Philippe, mardi 6 octobre 2020, 20:08

    Encore une fois il critique mais quand on a proposé à son parti de faire partie de majorité au communale, à chaque fois, ils ont trouvé une excuse pour ne pas en faire partie. Ils veulent régner seul sans autre parti et d'instaurer le communisme donc tout pour eux au pouvoir et la population à leurs services avec des cartes de rationnement et n'ayant plus de biens personnels.

  • Posté par Toussaint Francis, mardi 6 octobre 2020, 19:43

    Le PTB crie à la "trahison" des socialistes et des écologistes, "coupables" d'avoir accepté de constituer un gouvernement avec la droite. Ce serait contre la volonté des électeurs qui n'auraient "pas voté pour ça" et qui voulaient une politique de gauche. Est-ce le cas ? Comment "le peuple" a-t-il voté aux dernières élections ? Sur les 150 députés fédéraux élus en 2019, 88 sont de droite (NVA, MR, VLD, CD&V, CDH, Défi) ou d'extrême-droite (VB), 62 sont de gauche (PS, SPA, Ecolo, Groen, PTB) J'aurais préféré une majorité de gauche au Parlement Fédéral mais ce n'est pas le cas... Dès lors, comment un gouvernement fédéral ayant une majorité au Parlement et menant une politique de gauche aurait-il pu être constitué ? Pas de réponse du PTB... Ni de Raoul Hedebouw qui ne réagit sur sa page qu'aux commentaires louangeurs... De toute façon, le PTB préfère rester dans l'opposition * tant qu'il n'aura pas, seul, la majorité absolue au Parlement. C'est tellement plus confortable... Conclusion : voter PTB permet peut-être de se défouler mais c'est aussi utile que de voter blanc ou nul ... (*) En Wallonie, il y a une majorité de gauche au parlement régional (PS + Ecolo + PTB = 45 députés sur 75). Le PTB a refusé de participer au gouvernement wallon, ce qui a permis au MR de rester au pouvoir. Tout est dit...

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 6 octobre 2020, 22:22

    Pardon, j'ai mal lu, je retire mon commentaire : fatigué....

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs