Crainte de licenciements avant un conseil d'entreprise extraordinaire chez Lunch Garden

Lunch Garden doit annoncer des mesures susceptibles de l'aider à traverser la crise engendrée par l'épidémie de coronavirus. "Ils ont indiqué qu'ils devaient se restructurer", précise Stéphane Piron, secrétaire fédéral Setca. "Nous craignons l'annonce de licenciements car si la loi Renault est activée, au moins 10% des effectifs sont concernés."

Le mois dernier, le syndicat avait partagé ses craintes en raison de la mauvaise santé de Lunch Garden, malgré une bonne année 2019. Il estimait que les travailleurs avaient déjà offert beaucoup de "sacrifices" et que la situation de la chaîne était à imputer "à la mauvaise gestion de la direction".

Lunch Garden compte environ 1.100 employés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous