Accueil Belgique Politique

Le Roi doit-il continuer à jouer un rôle politique?

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 4 min

Mark Eyskens   : « Le Roi est une carte à jouer »

Mark Eyskens est le plus convaincu des ex-Premiers : «  Le Roi est toujours très important. Il y a eu des propositions pour lui enlever la désignation du formateur et la confier au jeu des partis à travers le président de la Chambre. Cela conduirait à une ultrapolitisation. Dans un pays comme le nôtre, ce n’est pas ça qu’il faut. Là, le Roi est très utile. Les hommes politiques au plus haut niveau se rendent compte de l’utilité du Roi. A Bruxelles, capitale de l’Europe, avoir un Roi qui puisse recevoir un chef d’Etat, un président, un Premier ministre d’un pays important, est très utile. C’est une carte à jouer. Et un Roi qui organise un voyage à l’étranger, parfois avec des centaines d’industriels, c’est extrêmement utile. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs