Restructuration chez Lunch Garden, 138 emplois menacés (2)

Le "plan de transformation global" de Lunch Garden prévoit un ensemble de mesures de réduction des coûts, notamment la suppression de postes. "Malgré cette décision forcée par les circonstances, la direction de l'entreprise est convaincue que la mise en place de ce plan maintiendra la célèbre chaîne de restaurants parmi les acteurs essentiels de son secteur", ajoute-t-elle.

Lunch Garden indique occuper "une position unique" sur le marché belge et garder confiance en son avenir. Mais ces mesures sont nécessaires afin de consolider sa situation future, poursuit la chaîne. "Aujourd'hui, les circonstances nous obligent à envisager des choix difficiles mais qui s'avèrent nécessaires pour faire face à cette nouvelle réalité", commente la CEO Ann Biebuyck. "Je suis convaincue qu'avec nos partenaires sociaux, nous pouvons trouver des solutions constructives. Plus que jamais, je crois au potentiel et à la résilience de Lunch Garden."

Le plan à l'étude pourrait entraîner une réduction des effectifs allant jusqu'à 138 emplois sur plus ou moins 1.100 travailleurs en 2019. La direction souhaite cependant limiter "autant que possible" les licenciements secs, précise-t-elle.

L'entreprise a entamé une procédure d'information et de consultation avec les partenaires sociaux.

La chaîne explique avoir fait des efforts considérables, notamment financiers, pour surmonter la crise sanitaire après les trois mois de confinement et la réouverture en phases de ses restaurants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous