Accueil Belgique Politique

Pour les ex-Premiers ministres, le Roi doit continuer à jouer un rôle politique

Le rôle du Roi, en duo avec le Premier ministre ou le formateur, est-il encore utile aujourd’hui? Oui, répondent les cinq ex-Premiers ministres. Certains jugent qu’on pourrait, théoriquement, se passer de ce rôle politique. Mais que dans un pays comme le nôtre, mieux vaut y réfléchir à deux fois...

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Au terme de notre enquête au cœur du duo que forment le Roi et le Premier ministre, une question s’impose : ce couple a-t-il encore une raison d’être ? Autrement dit : le rôle politique du Roi, en liaison avec le Premier ou le formateur, est-il encore utile au pays – sachant que certains remplaceraient bien le souverain par le président de la Chambre lors de la formation des gouvernements et qu’aux Pays-Bas, par exemple, le Roi ne participe plus à cette formation ? Sachant aussi que l’idée de supprimer la signature royale des lois est dans l’air ; et que l’on pourrait toiletter la constitution pour la faire correspondre à la réalité, le Roi ne commandant plus aujourd’hui les armées et ne pouvant pas battre monnaie.

Nous avons donc posé la question à nos cinq ex-Premiers ministres. Ils sont unanimes : oui, il faut conserver le rôle de Roi. Même si certains concèdent que, dans la réalité, on pourrait s’en passer…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs