Coronavirus - L'Italie prévoit un déficit public à 10,8% en 2020 ramené à 7% en 2021

La péninsule, où la pandémie a fait près de 36.000 morts, prévoit grâce à un vaste programme de relance européen une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 6% en 2021. Le PIB augmentera de 3,8% en 2022 et 2,5% en 2023, selon un communiqué succinct du gouvernement qui n'a pas encore publié le document complet.

Selon une analyste d'Intesa Sapaolo publiée mardi des doutes peuvent toutefois être opposés à "l'optimisme" du gouvernement sur l'évolution du PIB.

Avec 208,6 milliards d'euros de subventions et prêts, la péninsule est le principal bénéficiaire d'un plan de relance européen de 750 milliards d'euros adopté en juillet par les dirigeants de l'UE pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

Modernisation du pays, transition écologique, inclusion et parité sont les trois grandes priorités définies par Rome. Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a ainsi indiqué que comme le souhaite Bruxelles, au moins 37% des ressources seraient allouées à des investissements "verts", c'est-à-dire "la transition énergétique dans des secteurs stratégiques comme l'automobile, la lutte contre l'instabilité hydrogéologique ou l'efficacité énergétique des bâtiments publics".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous