Coronavirus: pour le ministre français des Transports, «les transports publics ne sont pas un lieu de contamination»

Photo d’illustration.
Photo d’illustration.

Les mesures prises dans les transports en commun, en particulier le port du masque obligatoire, sont efficaces pour éviter la propagation du coronavirus, a assuré mardi le ministre franaçais délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Protocole strict

Un « protocole sanitaire extrêmement strict » a été mis en place dans les transports publics depuis le début du déconfinement le 11 mai, et « il est solide », a expliqué M. Djebbari sur RMC.

Les véhicules sont notamment nettoyés plusieurs fois par jour avec des produits virucides et le port du masque est obligatoire, a-t-il souligné. « Les transports en commun ne sont pas un lieu de contamination particulier », a martelé le ministre. « Les lieux de contamination les plus importants sont les lieux clos où les gens ne portent pas le masque », a-t-il ajouté.

Si le masque est « très bien porté » dans les transports en commun selon lui, plus de 15.000 procès-verbaux pour non-port du masque ont été dressés à la RATP, 8.000 à la SNCF depuis le déconfinement.

Images de foule sur les quais

Quant aux images de foule sur les quais régulièrement diffusées dans les médias, elles concernent des dysfonctionnements, a-t-il estimé, rappelant que la fréquentation ne dépasse pas actuellement 60 à 65 % de la normale alors que 100 % du service habituel est assuré.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous