Gouvernement De Croo - La CGSP-AMiO dénonce une déclaration de politique fédérale opposée à la fonction publique

Si la CGSP-AMiO est satisfaite de voir le gouvernement enfin intervenir dans les nouvelles technologies, elle ne peut admettre que ce passage se fasse au détriment de l'emploi. "La fonction publique est déjà exsangue et raboter encore les cadres, c'est saborder la colonne vertébrale de l'État", précise-t-elle.

"Fin des recrutements statutaires, fin du Selor par une externalisation des recrutements, individualisation des carrières, mobilité accrue, rationalisation de service, expertise accrue des fonctionnaires sans penser à l'ensemble du personnel de la fonction publique, accentuation du rôle des mandataires, du reporting déshumanisé... ", la liste des changements est longue selon le syndicat, qui s'inquiète de ce "virage politique majeur".

La CGSP-AMiO dénonce l'implémentation forcée à deux jours semaines du télétravail, y voyant notamment un dédain pour la santé du travailleur (burn-out, team-out...), un report de charges de l'employeur vers le travailleur et une volonté de casser la solidarité des travailleurs.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous