Test Achats demande au gouvernement d'intervenir dans le dossier Triodos

"La banque a, par la même occasion, introduit le loup dans la bergerie puisqu'elle appliquera un taux négatif (-0,50 %) aux clients dont les avoirs dépassent 500.000 euros", poursuit l'organisation de protection des consommateurs.

"Afin de pouvoir poursuivre son rôle de banque la plus durable", Triodos a indiqué qu'elle passerait de comptes d'épargne réglementés à des comptes d'épargne non-réglementés, pour lesquels le taux d'intérêt minimal de 0,11% ne s'applique pas. Au-delà de 500.000 euros d'épargne, la banque appliquera un taux d'intérêt négatif de -0,5%.

Or les comptes d'épargne réglementés offrent un avantage fiscal à l'épargnant mais la banque est tenue, dans ce cas, de respecter toute une série de critères (notamment en ce qui concerne l'octroi d'un rendement minimum). Les comptes d'épargne non réglementés ne sont pas soumis à de tels critères mais les intérêts sont alors taxés (précompte mobilier de 30 %), rappelle Test-Achats.

L'association réclame dès lors des clarifications de la part de Triodos. "En 2019, les revenus de la banque se sont établis à 292 millions d'euros (+ 28,9 millions par rapport à 2018) et le bénéfice a progressé à 38,8 millions d'euros (+ 4,1 millions par rapport à 2018). Cette évolution va à contre-courant des affirmations de Triodos selon lesquelles ses revenus sont sous pression."

En outre, le compte d'épargne est très populaire auprès des Belges. "Il est donc important d'assurer un rendement minimum, faute de quoi de nombreux Belges perdront chaque année encore un peu plus de pouvoir d'achat sur leur épargne", soulève encore Test-Achats, qui a décidé d'interpeller le nouveau gouvernement ainsi que le ministre des Finances sur le dossier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous