Rien ne remplace l’émotion des artistes en live !

Rien ne remplace l’émotion des artistes en live !

Voltaire l’a dit bien avant lui, mais Fabrice Lamproye, le très bouillonnant organisateur de festival à Liège, l’assène encore aujourd’hui : « Il faut cultiver notre jardin ! ». Et comme Candide, Fabrice croit fermement que chacun doit cultiver son savoir-faire pour ne pas retomber dans les erreurs du passé.

• Réouverture, que signifie ce terme pour vous ?

Une nouvelle ouverture implique forcément une remise en question générale et personnellement, je ressens le besoin d’une ouverture à la nature. Les circonstances ont fait que j’ai plus de temps pour la découvrir.

• Le bonheur réside parfois dans les petites choses. Nommez-en quelques-unes…

Le bonheur se loge souvent dans des échanges d’idées que l’on a autour d’un repas avec des personnes que l’on apprécie. J’ai aussi profité du confinement pour apprendre à faire du pain. Partir d’eau et de farine et aboutir à un bon pain au levain, c’est très gratifiant (rires).

• Qu'est-ce qui vous a aidé à ne pas baisser les bras ces derniers mois ?

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous