Couvre-feu à Berlin et Francfort pour endiguer la propagation du coronavirus

Couvre-feu à Berlin et Francfort pour endiguer la propagation du coronavirus
Photo News

Face à l’augmentation inquiétante du nombre de nouvelles infections au Covid-19, les villes de Berlin et Francfort ont annoncé mardi la mise en place d’un couvre-feu et une restriction des contacts sociaux.

Dans la capitale allemande, la plupart des magasins ainsi que tous les restaurants et bars devront fermer de 23 heures à 6 heures du matin à partir de samedi et au moins jusqu’au 31 octobre.

Des exceptions sont prévues pour les pharmacies et les stations-service, mais ces dernières ne seront plus autorisées à vendre de l’alcool la nuit.

« Après trois verres de vin, on respecte un peu moins les gestes barrières », a expliqué Dirk Behrendt, en charge du portefeuille de la Justice pour la ville de Berlin, lors d’une conférence de presse.

La municipalité de gauche a également décidé de restreindre fortement les contacts sociaux.

Désormais, entre 23h et 6h du matin, les rassemblements en extérieur ne devront pas excéder cinq personnes ou alors des gens de deux ménages distincts. En journée, cette jauge reste fixée pour le moment à 50.

Ces restrictions sont encore plus fortes pour les rassemblements en intérieur où, toute la journée, 10 personnes au maximum pourront se retrouver au lieu des 25 prévues jusqu’ici depuis la semaine dernière.

Ces mesures visent principalement les soirées à domicile et les fêtes illégales, que les autorités berlinoises considèrent comme propagateur du nouveau coronavirus.

Dans la capitale allemande, le nombre de nouvelles infections par rapport au nombre d’habitants au cours des sept derniers jours et le taux de reproduction sont désormais supérieurs aux limites définies comme seuils critiques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous