Coronavirus: les lieux de départ de Gand-Wevelgem et du Tour des Flandres modifiés

Belga
Belga

Les lieux de départ de Gand-Wevelgem et du Tour des Flandres ont été modifiés en raison de la crise sanitaire. Dimanche, Gand-Wevelgem ne s’élancera pas de la Grand Place d’Ypres mais de la Porte de Menin, tandis que le 18 octobre, le départ du Tour des Flandres a été déplacé de la Grand Place d’Anvers à la Steenplein, a indiqué mardi Tomas Van Den Spiegel, CEO de Flanders Classics, l’organisateur des deux courses, confirmant une information du journal Het Nieuwsblad.

Le public ne sera pas autorisé au départ des deux épreuves, pas plus que dans les côtes et les secteurs pavés.

« En déplaçant le départ à la Steenplein, nous nous éloignons à environ 500 m du centre d’Anvers mais ça reste une très belle localisation pour un départ », déclare Tomas Van Den Spiegel. « En outre, l’accès à la Steenplein peut être fermé, de sorte que nous aurons la certitude qu’il n’y aura pas de public, contrairement à la Grand Place. Idem dimanche à Gand-Wevelgem. La Porte de Menin est aussi très belle d’un point de vue visuel, ce n’est pas comme si le départ était donné d’un zoning. Nous pourrons y gérer le public plus facilement. C’est une des mesures que nous devons prendre pour pouvoir organiser nos courses. Nous faisons la même chose pour le GP de l’Escaut le 14 octobre. Nous avons aussi interdit d’accès les côtes et les secteurs pavés. C’est un travail ardu mais nous n’avons pas le choix. Les circonstances sont telles que nous devons agir ainsi. Nous pensons aussi à l’avenir. Nous voulons pouvoir organiser nos épreuves en toute sécurité en 2021, et ce n’est possible qu’en travaillant de la sorte aujourd’hui ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10853879-088(1)

    Par Stéphane Thirion

    Cyclo-cross

    Cyclocross: Wout Van Aert remet les mains dans le cambouis

  • Les coûts liés au matériel sont considérables même s’il s’agit d’une structure plus modeste. @News

    Le peloton en manque de vélos

  • Pas question pour Guillaume Martin et ses collègues de s’entraîner intensivement dès janvier sous peine d’être « cramé ».

    Par Eric Clovio

    Route

    Cyclisme: «Le menu hivernal est individualisé», explique Samuel Bellenoue

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous