Accueil Immo

Terres agricoles: un petit marché, mais qui pousse

Même s’il ne concerne qu’un nombre très limité d’acheteurs, agriculteurs pour la plupart, le segment des terres agricoles séduit également des investisseurs désireux de diversifier leurs avoirs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 4 min

Un marché très limité et à très faible rendement (à peine 0,5 %) mais un marché qui est en bonne santé. Tel est défini, en quelques mots, le segment immobilier des terres agricoles qui bénéficie depuis plusieurs années auprès des notaires d’un baromètre qui lui est propre.

Une précision importante : on entend, par terre agricole, toute terre qui accueille des cultures ou des animaux. Le baromètre des notaires ne tient pas compte des bois et forêts, autre segment très particulier de l’immobilier qui se porte plutôt bien lui aussi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs