Accueil Immo

L’Upsi veut accélérer la cadence

Le coronavirus a encore allongé le temps d’attente pour la délivrance des permis de bâtir pour les grands ensembles. L’organisation sectorielle demande une simplification des procédures.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 4 min

Le constat est alarmant et c’est l’Union professionnelle du secteur immobilier (Upsi) qui le dresse. L’organisation sectorielle, qui regroupe plus de 150 promoteurs, constructeurs, lotisseurs et investisseurs du pays, estime ainsi que plus de 5 millions de mètres carrés de terrains à bâtir sont actuellement en attente d’un permis. Les raisons ? Des procédures lentes et complexes ainsi que de multiples recours (qui touchent 4 projets sur 10).

Et le coronavirus n’a pas arrangé les choses, loin de là. En moyenne, les délais de délivrance se sont allongés de six mois, et c’est valable pour toutes les Régions. Pour donner encore plus de poids à ce constat, le regroupement des professionnels de l’immobilier fait remarquer que cette situation empêche d’activer quelque 120.000 emplois et que l’Etat se prive du coup de près de 6 milliards d’euros de recettes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs