Audiences fixées pour le volet Traite d’êtres humains du dossier Mawda

Les parents de Mawda
Les parents de Mawda - Photo News

Ce mercredi, une audience de calendrier s’est déroulée au tribunal correctionnel de Liège pour le volet traite des êtres humains du dossier Mawda. L’enfant avait été tuée par une balle policière le 17 mai 2018 à 2 h du matin sur l’E42, alors qu’elle circulait avec ses parents et une trentaine de migrants entassés dans une camionnette. L’enquête avait établi que ce véhicule avait été transformé à Liège pour accueillir un maximum de personnes, et c’est ainsi que le volet « TEH » du dossier est resté à Liège, sous la houlette du parquet fédéral.

Six jeunes Irakiens, identifiés par les analyses ADN, doivent répondre d’association criminelle, de séjour illégal, mais surtout de trafic des êtres humains avec circonstances aggravantes de minorité de certaines des victimes, de vulnérabilité des victimes, d’usage de la force, de menaces, d’abus d’autorité ou de tromperies, et avec la circonstance que la vie des victimes a été mise en danger délibérément ou par négligences graves. Ils seront interrogés le 21 octobre, tandis que le réquisitoire et les plaidoiries de toutes les parties sont prévus le 9 décembre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous