«Les supporters de football doivent comprendre la gravité de cette crise», estime la Pro League

Supporters
Supporters - Belga

La Pro League rappelle qu’elle est en contact étroit avec les autorités (locales) et mettra en oeuvre les nouvelles mesures prises par le comité de consultation et la cellule bruxelloise de crise. Par exemple, la fermeture obligatoire des cafés de Bruxelles aura un impact sur les ventes de boissons pendant les matchs. «Après chaque journée de match, nous nous adaptons immédiatement si nécessaire», déclare le porte-parole Stijn Van Bever, responsable coronavirus au sein de la Pro League.

Pierre François part du principe que le nombre maximum actuel de spectateurs dans les stades de football peut être maintenu, même après les mesures plus strictes. «Mais pour pouvoir garantir cela à l’avenir, il est important que les fans respectent les règles. Pour l’instant, c’est la meilleure façon de soutenir son club, pour qu’ensuite nous puissions tous profiter à nouveau ensemble de la fête que le football est censé être», dit François, qui veut éviter les matchs à huis clos.

La Pro League ne veut pas que les supporters aient une raison d’enlever leurs masques dans les stades. C’est pourquoi il y aura une interdiction de fumer sur tous les matchs professionnels à partir de la prochaine journée de match (16-19 octobre). Une campagne de communication des clubs professionnels suivra prochainement afin d’encourager les visiteurs des matchs et tous les fans de football à télécharger l’application «Coronalert» pour faciliter la recherche des contacts. «Ce n’est pas une obligation, mais la Ligue Pro veut donner ce signal clair», conclut François.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous