Cafés et bars fermés, sport à huis clos: de nouvelles mesures à Bruxelles pour lutter contre le coronavirus

Cafés et bars fermés, sport à huis clos: de nouvelles mesures à Bruxelles pour lutter contre le coronavirus
Le Soir

Les bars, cafés et salons de thé de la capitale devront demeurer porte close, durant un mois à partir de jeudi. Idem pour les buvettes des clubs de sport professionnels et amateurs. Ainsi en a décidé mercredi la cellule bruxelloise de crise composée notamment des bourgmestres, des chefs des zones de police, de la Haut fonctionnaire provinciale, de représentants de la Commission Communautaire Commune. Les restaurants restent ouverts.

Selon le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, cette mesure et les autres qui ont été prises mercredi matin, dans la foulée de celles décidées en comité de concertation, sont justifiées par l’aggravation du nombre de contaminations au Covid-19, mais surtout par la mise sous tension du réseau hospitalier de la Région-capitale.

Les capacités réservées aux patients corona sans avoir d’effet sur la gestion des autres pathologies sont atteintes et « si cela continue, on va basculer dans un déséquilibre de l’ensemble du système de soins », a souligné Rudi Veroort.

Au-delà de la fermeture des bars, cafés, et salons de thé, les clubs sportifs professionnels amateurs devront également fermer leurs buvettes. La consommation d’alcool est interdite dans l’espace public sur tout le territoire de la Région bruxelloise. Les salles de fête devront demeurer portes closes.

Pour le sport amateur, le public n’aura plus accès aux compétitions sportives organisées en intérieur dans l’ensemble des 19 communes. La mesure avait déjà été annoncée, notamment à Molenbeek.

L’obligation de fermeture des night shops et salles de jeu à 22 heures déjà décidée précédemment est prolongée pour un mois. L’interdiction de consommation de produits alimentaires sur les marchés reste interdite sur la même période.

Rudi Vervoort a annoncé que le gouvernement bruxellois prendrait des mesures pour soutenir le secteur des cafés et bars.

L’enseignement obligatoire est maintenu. Selon le ministre-président bruxellois, une réunion sera organisée jeudi avec les responsables de l’enseignement supérieur pour voir si des mesures complémentaires doivent y être prises.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous