Diables rouges: une jeune et expérimentale équipe belge contre une Côte d’Ivoire en reconstruction

Photonews
Photonews

L’équipe nationale belge aura un visage différent au coup d’envoi du match de préparation contre la Côte d’Ivoire, ce jeudi soir au stade Roi Baudouin (20h45), garni de supporters pour la première fois depuis novembre 2019. Roberto Martinez va profiter de la première partie de son triptyque d’octobre pour effectuer de nombreux tests et ainsi donner du temps de jeu aux nouveaux venus et habituels remplaçants.

Ce deuxième duel de l’histoire entre la Belgique et la Côte d’Ivoire risque donc d’être particulier. En effet, le technicien espagnol a sélectionné 33 joueurs et les 5 nouveaux, Sebastiaan Bornauw (Cologne), Joris Kayembe (Charleroi), Dodi Lukebakio (Hertha Berlin), Alexis Saelemaekers (AC Milan) et Zinho Vanheusden (Standard), pourraient tous faire leur début.

Si les jeunes ont l’occasion de saisir leur chance, c’est dû au calendrier international chargé et à l’inhabituelle rotation que devrait effectuer Martinez pour préserver les organismes.

Eden Hazard blessé, les cadres de l’équipe nationale disputeront uniquement les deux matches à l’extérieur en Nations League, contre l’Angleterre à Wembley (dimanche) puis contre l’Islande à Reykjavik (mercredi).

Pour l’Espagnol, cette rencontre de jeudi est « parfaite pour permettre aux jeunes joueurs d’engranger de l’expérience » et importante tant pour le classement Fifa qu’en vue de la future liste des 23 pour l’Euro.

Jeudi, les fans seront présents pour la première fois depuis le 19 novembre et une victoire 6-1 contre Chypre. La fédération a d’abord mis 11.000 tickets à disposition, dont 6.200 étaient vendus mercredi matin. Mais mercredi après-midi, l’échevin bruxellois des Sports Benoit Hellings a annoncé que le nombre de supporters autorisés à assister au match était réduit de 11.000 à 7.000 en raison des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire.

Ces fans auront très certainement l’occasion d’assister à l’éclosion de plusieurs jeunes. En effet, si Simon Mignolet défendra les buts et fera office de taulier, plusieurs joueurs devraient fêter leur première sous le maillot national. Bornauw et Vanheusden pourraient débuter dans l’axe central, où Dedryck Boyata et Brandon Mechele revendiquent aussi une place dans le trio défensif.

Sur les flancs, tant Kayembe à gauche que Saelemaekers de l’autre côté sont candidats à une place de titulaire. Le joueur de l’AC Milan semble malgré tout partir avec une longueur de retard sur Timothy Castagne, très en vue depuis son transfert à Leicester City. Dans l’axe, Hans Vanaken et Leander Dendoncker pourraient être les dépositaires du jeu.

Aux avant-postes, Michy Batshuayi et Christian Benteke sont les deux options pour occuper le front de l’attaque. Leandro Trossard, Divock Origi et Jéremy Doku, récemment transféré d’Anderlecht au Stade Rennais pour 26 millions d’euros, se disputeront les deux places sur les ailes.

Initialement, les Diables devaient défier la Nouvelle-Zélande mais les Kiwis ont dû renoncer en raison de problèmes organisationnels liés aux strictes mesures sanitaires. C’est finalement la Côte d’Ivoire qui se présentera sur la route des Diables. En mars 2014, les Ivoiriens, portés par Didier Drogba, avaient accroché un partage (2-2) pour le premier duel entre les deux nations. Plus de six ans plus tard, les Éléphants n’occupent plus la même position sur l’échiquier du football mondial.

Quart-de-finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, la Côte d’Ivoire a mal débuté ses qualifications pour la prochaine CAN, perdant en Éthiopie, en novembre 2019, son dernier match en date. Depuis lors, Patrice Beaumelle est arrivé à la tête de la sélection et veut profiter de cette rencontre pour bâtir un groupe solide en vue des prochaines échéances. C’est dans cette optique que l’entraîneur français a rappelé en sélection Gervinho et Geoffroy Serey Die.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous