Fermeture des bars et cafés à Bruxelles: ce que dit clairement l’arrêté

Fermeture des bars et cafés à Bruxelles: ce que dit clairement l’arrêté
Belga

L’arrêté imposant la fermeture des bars, cafés et salons de thé dans la capitale, pour un mois, a été publié au Moniteur, comme prévu, ce jeudi.

Sont donc fermés, au stade actuel pour un mois, «les lieux de consommation de boissons, à l’exclusion des restaurants». Sont interdites «les activités festives privées dans les salles de fête et salles polyvalentes», «la consommation d’alcool dans l’espace public sur tout le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que la consommation de boissons ou d’aliments ou de toute forme de restauration dans les marchés ou tout autre lieu regroupant plusieurs commerces extérieurs».

Comme prévu, l’arrêté confirme que les librairies qui comportent une salle de jeux, et tout autre commerce vendant des boissons ou des aliments, même de façon accessoire, ferment à 22h au plus tard, comme les night shops.

La tenue des compétitions sportives amateurs en intérieur à huis clos est également officialisée. Il y a une petite exception pour «les enfants de 12 ans et moins qui peuvent être accompagnés d’un adulte maximum».

L’arrêté reprend dans ses considérants, les justifications invoquées mercredi par les autorités bruxelloises, à l’issue de la réunion de la cellule de crise: entre autres la hausse du nombre de cas de nouvelles infections au Covid-19 en Belgique, au cours des sept derniers jours en date du 6 octobre; le taux d’incidence de 502,4 contaminations sur deux semaines par 100.000 habitants; une projection à 15 jours livrant des chiffres qui dépasseront largement les 600 contaminations par 100.000 habitants; et un taux de positivité des tests effectués dépassant les 14%.

Autre élément invoqué: la «forte pression» sur le milieu hospitalier en raison de la hausse du nombre d’hospitalisations. «Même si les chiffres actuels des hospitalisations ne reflètent pas encore une saturation complète du réseau hospitalier, la courbe exponentielle des contaminations de ces derniers jours indique que celle-ci sera prochainement atteinte».

La «Région souhaite limiter l’impact sur les différents secteurs économiques de la Région en évitant d’arriver à une situation où un lockdown complet deviendrait inéluctable», lit-on encore parmi les nombreux considérants de l’arrêté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous