Accueil Société

Emmanuel André explique pourquoi les personnes contaminées sont «très contagieuses» aujourd’hui

Le microbiologiste a comparé la situation épidémiologique actuelle et celle de cet été. Les porteurs du virus sont plus contagieux qu’en été, car ils sont à un stade plus précoce de la maladie, moment où la charge virale est plus importante.

Temps de lecture: 2 min

Durant l’été, une proportion importante de patients étaient « positifs » avec une faible charge virale. Aujourd’hui, une proportion importante de nouveaux patients sont porteurs d’une concentration gigantesque de virus. Ils sont très contagieux. » Ce lundi, Emmanuel André mettait en garde via ce message posté sur Twitter. Celui-ci a suscité certaines interrogations, et le microbiologiste a décidé de mettre les choses au clair.

Toujours via Twitter, il a expliqué comment la charge virale est liée à la contagiosité : « On sait depuis le mois d’Avril que la contagiosité est liée à la concentration de virus présent. La contagiosité diminue donc avec la charge virale. Un patient sera le plus infectieux 2-3 jours avant et quelques jours après l’apparition des symptômes, quand le test est un positif ‘fort’ », explique l’expert.

« Pendant l’été, deux phénomènes ont co-existé : d’une part il y avait moins de personnes positives, et d’autre part, une proportion importante de ces patients étaient ‘faiblement positifs’ (charge virale très faible) donc peu contagieux, pointe l’ancien porte-parole interfédéral. Cela était donc une situation favorable. Ces derniers jours, on observe un phénomène déjà observé au démarrage de la première vague et lors de l’accélération du mois d’Août : il y a beaucoup de patients qui sont en même temps au stade précoce de leur infection (comprendre avec une très forte charge virale). Si on regarde ce phénomène de manière ‘sociétale’, cela veut dire que la quantité de virus circulant en Belgique est bien supérieure à la représentation que l’on se fait en regardant l’augmentation du nombre de cas. »

À lire aussi Emmanuel André et Marius Gilbert au «Soir»: «Le politique nous a laissés tomber»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

47 Commentaires

  • Posté par Alexandre Fabrice, jeudi 8 octobre 2020, 17:22

    Merci à Mr André de partager avec nous ses connaissances. L'information reste un cadeau et je suis toujours reconnaissant qu'un scientifique prenne le temps de nous expliquez ce qui est en train de se passer.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 8 octobre 2020, 21:45

    Vous avez raison, c'est particulièrement précieux.

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 8 octobre 2020, 17:06

    Il n'y a qu'en Belgique que l'on parle d'un virus plus contagieux maintenant qu'en été. Sans qu' Emmanuel André soit en mesure d'expliquer pourquoi la contagiosité serait plus forte et encore moins de la mettre en évidence. D'autre part, le lien entre charge virale et contagiosité pour le covid est très discutée. Certains spécialistes y croient dur comme fer, d'autres pas du tout.

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 8 octobre 2020, 15:44

    Que ce Monsieur arrête de se répandre dans le journal le soir. Il tente de convaincre en provoquant la peur. C'est une méthode qui ne fonctionne ni sur les chiens ni sur les humains enfants ou adultes. Nous sommes en 2020. Le scientifique qui culpabilise ou effraie est qq de très mauvaise qualité et il n' a pas sa place dans les médias car il n'y a pas de contradicteur. Quand on culpabilise ou quand on essaie de faire peur cela laisse craindre que la personne ne dispose que de bien peu de solutions au problème. Comment un journal accepte t'il de publier des dires de manière unilatérale?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 8 octobre 2020, 21:44

    Mr.Emmanuel André cherche seulement à expliquer/faire comprendre au mieux la situation actuelle, où un grand nombre de personnes sont infectées en même temps, et sont au stade précoce de la maladie. Comme la concentration en virus (charge virale) est maximale chez les personnes entre 3 jours avant et 3 jours après (en gros) les symptômes, les risques de contagions supplémentaires sont donc actuellement très importantes. D'où l'importance de "casser" au plus vite le phénomène, en respectant au maximum les précautions à prendre (gestes "barrière", distanciation, port des masques, minimum de "rassemblements", etc.) Et désolé, en effet, il n'y a pour l'instant que "bien peu de solutions au problème".

Plus de commentaires

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko