Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Vous avez de ces mots: peut-on vous {concerter}?

Un usage déconcertant de concerter soumis à votre discernement…

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Plusieurs parmi vous m’ont récemment suggéré de consacrer un billet au verbe concerter, employé dans une construction transitive avec le sens de « consulter » : « il faut concerter la population au sujet du projet d’urbanisation » ; « le ministre n’a pas concerté le secteur hospitalier » ; « concerter les syndicats serait une sage décision ».

En quoi ces emplois s’écartent-ils de ceux répertoriés depuis longtemps dans les dictionnaires ? Quelle pourrait être l’explication de cette construction relativement récente ? Tout cela, de concert avec quelques considérations historiques. Musique, maestro !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, vendredi 16 octobre 2020, 21:31

    réponse, j'aime mieux de concert. D'autant plus en ces période de confinement, "de conserve" sonne trop "mise en boîte" !

  • Posté par Sibille Alain, samedi 10 octobre 2020, 18:53

    "Trois frères unys. Trois Licornes de conserve vogant au soleil de midi parleront..." -Hergé, Le secret de la Licorne Merci pour vos rubriques !

  • Posté par Michel Francard, dimanche 11 octobre 2020, 10:49

    Merci pour votre lecture attentive. Cela fait plaisir, mille millions de mille sabords !

  • Posté par Bartet Guy, vendredi 9 octobre 2020, 13:50

    Bonjour, 1. Dans le troisième paragraphe, intitulé "Concerter, certes", une inversion rend la lecture un peu confuse. À la deuxième phrase, la première partie est en fait la deuxième, puisque "cernere" est cité en second dans la phrase précédente ; et mutatis mutandis pour la seconde partie puisque "certus" est cité en premier. 2. Agir de conserve. J'ai lu un jour, je ne sais plus où, que l'origine, certes maritime, venait du fait que les bateaux naviguant pour protéger les biens et les personnes du royaume servaient la Reine ou le Roi, ensemble puisque formant une flott(ill)e. Ils servaient donc ensemble, donc conservaient. Est-ce pure élucubration de ma part ou bien avez-vous connaissance de cette origine ? 3. Quant à ma préférence pour 'de concert' ou 'de conserve', c'est selon le contexte. Si je veux insister sur l'harmonie entre les personnes concernées, je prendrai la première forme. Si je pense plutôt à une notion de loyauté ou de respect, je choisirai la seconde. Cordialement, c'est toujours un plaisir de vous lire

  • Posté par Michel Francard, vendredi 9 octobre 2020, 21:58

    Bonjour, Monsieur Bartet. Merci pour votre réaction. 1. Même après relecture, je n'identifie pas bien l'origine de la confusion. "La première" et "la seconde" renvoient aux deux acceptions qui viennent d'être évoquées. Peut-être la difficulté est-elle ailleurs... 2. Je n'ai pas connaissance de cette origine, mais le préfixe cum- (dans la forme latine "conservare", à l'origine de "conserver") indique bien une réunion, une simultanéité. 3. Il est intéressant de voir à quel point nous souhaitons "éviter" une synonymie (ici en invoquant des contextes différents). Encore merci et bon week-end.

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs