Wibra dépose le bilan, 439 emplois supprimés

Le syndicat socialiste des employés déplore "la perte massive d'emplois et impute une grande part de responsabilité aux différents administrateurs. Ils n'ont pas investi dans les magasins et le personnel et n'ont pas prévu de réserve pour les périodes difficiles. Ce sont eux qui ont causé cette situation."

La décision judiciaire de jeudi matin mettait fin à la demande de réorganisation judiciaire demandée par Wibra Belgique fin juillet. L'entreprise, qui connait de fortes pertes, voulait reprendre avec 36 magasins sur 81, le siège social de Tamise et 183 travailleurs sur les 439 travailleurs actuels.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous