Accueil Société

Le commissaire Vandersmissen attaque sa suspension au Conseil d’Etat

Son avocat déplore le fait qu’il n’ait pas été entendu en interne avant d’être écarté temporairement dans l’affaire de l’utilisation d’un spray policier lors de la manifestation « La santé en lutte » du 13 septembre dernier. La haute institution se penchera sur le dossier lundi prochain.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 2 min

Lundi 12 octobre, le Conseil d’Etat se penchera en extrême urgence sur le cas de la suspension du commissaire Pierre Vandersmissen. Le directeur des interventions de la zone Polbru (Bruxelles-Capitale-Ixelles) est mis temporairement de côté depuis le 24 septembre, dans le cadre d’une affaire portant sur l’utilisation en manifestation d’une arme policière non létale (un spray irritant) par un homme ne détenant pas le titre de policier, à savoir le photographe Philippe Bourguet, et ce, en sa présence directe. Une décision que le policier a choisi d’attaquer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par epictete epictete, mardi 13 octobre 2020, 7:46

    Zorro est arrêté !

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs