Accueil Belgique Politique

«Grâce à nous, ce qui marque le gouvernement Vivaldi, c’est le non-impôt»

Un impôt sur la fortune ? Pour Georges-Louis Bouchez, l’ISF se résumera à une « taxe comptes-titres ». Le libéral met en garde : « Pas d’impôt sur les classes populaires et la classe moyenne ». Et lance : « A-t-on encore le droit dans ce pays d’atteindre, non pas la richesse, mais l’aisance ? »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

« On a pu garder tout l’héritage du gouvernement Michel », dites-vous. A part ça, qu’est-ce qui se détache dans l’accord Vivaldi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Schleich Bernard, samedi 10 octobre 2020, 8:51

    Non seulement monsieur Bouchez a des lacunes en calcul mais, de plus, c'est un manipulateur et un mauvais analyste. En effet, la taxe ISF en France rapportait plus de 5 milliards d'euros par an de 2014 à 2017 et non entre entre 3 et 4 milliards comme le dit monsieur Bouchez. Voici ma source (https://fr.statista.com/statistiques/477214/revenu-collecte-impot-sur-fortune-france/) Comme les belges sont 6 fois moins nombreux que les français, cette taxe devrait rapporter un peu moins de 800.000 € par an. Durant cette période, l'ISF a touché 600.000 citoyens français et devrait donc toucher ... 100.000 citoyens belges; soit moins de 1% de la population. Pour couvrir un trou de 5,6 milliards, il faudrait imposer l'ISF pendant 7 ans. De plus la méritocratie dont parle monsieur Bouchez, n'existe vraiment plus. C'est la magouille partout même jusqu'au sein du parti MR où son président n'hésite à replacer ses pions lorsque cela l'arrange. Un autre mensonge; le taux d'imposition supérieur en Belgique est de 50% (source: http://impotsurlerevenu.org/l-impot-a-l-etranger/925-belgique-la-fiscalite-des-particuliers.php) et non de 55% comme l'indique monsieur Bouchez. Monsieur Bouchez oublie également de dire que le taux d'imposition maximum des français est de ... 41% à partir de de ... 157.807 euros (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1419) alors que le taux d'imposition de 50% en Belgique s'applique à partir de ... 36.300€ ! C'est peut-être parce qu'ils taxent les riches via l'ISF que les français peuvent de permettre un TaxShift vers les classes moyennes, de ne travailler que 35h/semaine et ne pas imposer les plus pauvres. Je dirais donc à monsieur Bouchez que je préfère le populisme du PTB aux mensonges et à l'hypocrisie capitaliste du MR dont les paroles et les actions prouvent qu'il ne défend pas les indépendants mais bien les grosses fortunes ou les sociétés reconnaissantes. Allez donc savoir pourquoi ? Ne serait-il pas temps de permettre les référendums en Belgique et d'en organiser un sur la question ?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs