Coronavirus: l’enseignement supérieur reste en code jaune à Bruxelles mais avec de nouvelles mesures

Tous les acteurs de l’enseignement supérieur étaient réunis en téléconférence ce vendredi matin à l’invitation du ministre-président de la région Bruxelles-Capitale. À l’ordre du jour : examiner la manière de faire fonctionner les universités, hautes écoles et établissements de promotion sociale bruxellois en cette période d’aggravation de l’épidémie. Les autorités académiques étaient demandeuses d’un maintien du code « jaune » pour permettre aux activités d’enseignement déjà passablement perturbées, de se poursuivre le plus « normalement » possible.

Elles ont été entendues. Malgré quelques dissensions entre établissements francophones et néerlandophones, le maintien du code jaune vient d’être acté par les autorités politiques et académiques. Ce maintien se justifie après examen de la situation sanitaire : « A ce stade, nous n’avons pas assez de données objectives pour considérer que les auditoires sont des foyers de contamination », explique le bourgmestre de Woluwe-saint-Lambert, Olivier Maingain. « Qui plus est, nous sommes en attente du nouveau protocole des autorités fédérales qui comportera six couleurs de référence au lieu de quatre actuellement. Nous n’allons donc pas prendre des mesures qu’il faudra peut-être changer dans quinze jours. D’autant que ce baromètre permettra de mieux différencier les attitudes à adopter en fonction de la situation géographique et du type d’enseignement supérieur », ajoute Nicolas Dassonville, chef de cabinet de la rectrice de l’ULB.

Le code jaune se doublera toutefois d’une nouvelle série de mesures de précautions et de prévention. Il est également demandé à chaque établissement de renforcer la sensibilisation et de rester ou de devenir très vigilant sur les activités étudiantes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous