Coronavirus - Les chèques consommation ont peu de succès auprès des entreprises

Apparu en juillet et d'une valeur maximale de 300 euros, le chèque consommation est un avantage extra-légal et exonéré d'impôts, destiné à augmenter le pouvoir d'achat des Belges et à relancer l'économie en dépensant cet argent dans les petits commerces, l'horeca ainsi que les lieux culturels et sportifs.

Selon l'analyse de Securex au sein de son portefeuille de clients en Belgique, les employeurs ont du mal à franchir le pas en offrant cet avantage supplémentaire de 213,82 euros en moyenne à leurs travailleurs, notamment parce qu'ils ne disposent actuellement pas de budget supplémentaire.

"Il ne faut pas oublier que pour les entreprises, un chèque consommation représente un coût supplémentaire car ces chèques ne peuvent pas devenir un composant du package salarial existant, ni remplacer une prime ou autre avantage déjà acquis", explique Els Vanderhaegen, expert chez Securex. "Même si le chèque consommation représente certains avantages, dans le contexte économique actuel, la grande majorité des entreprises ne peuvent financièrement pas se le permettre."

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous