Accueil Culture Musiques

«Beatrice et Bénédict» sous tente à Tours et Taxis

Berlioz revu par Richard Brunel inaugure le Palais de la Monnaie. Le livret a été « remixé » par le metteur en scène. C’est une version plus mélancolique que l’original qui est portée par la musique et la magie des voix.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Peter de Caluwe et toute la Monnaie s’est associée au deuil national tout en réaffirmant sa foi dans la culture, indispensable rempart face à la barbarie : une minute de silence et la Brabançonne ont précédé la représentation de Béatrice et Bénédict, le dernier opéra de Berlioz (lire le Mad du 23 mars), une partition magnifique, depuis longtemps dans le jardin secret du directeur de la Monnaie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs